Certaines organisations utilisent des systèmes de liste d'attente afin de pouvoir avoir exactement le même nombre d'hommes et de femmes, d'autres organisations plus festives se contentent d'arriver à un équilibre approximatif entre les groupes de célibataires.Il existe de nombreux évènements speed dating que ce soit au Royaume Uni, au Canda ou aux Etats Unis comme en France.

L'origine du speed dating est portée au crédit du rabbin Yaacov Deyo de Aish Ha Torah qui a créé ce système dans le but d'aider les juifs célibataires de sa communauté à se rencontrer et former des couples.

Le premier speed dating a eu lieu au Peet's Café de Beverly Hills en 1998.

Très rapidement, de nombreux services de speed dating ont commencé à proposer des rencontres entre célibataires.

Si le participant visé a également choisi de laisser ses coordonnées à cette personne, alors les coordonnées sont envoyées à chacune des deux parties.

Il est demandé aux participants de ne pas demander directement les coordonnées ou le téléphone d'un autre célibataire dans le but de réduire la pression liée à l'acceptation ou le rejet d'un prétendant en face à face.

Pour participer à un speed dating, il est souvent nécessaire de s'inscrire à l'avance en réalisant un paiement en ligne avec une carte de crédit.Cependant, dans le but d'équilibrer les ratios hommes/femmes lors de l'évènement, certains participants ou participantes peuvent être acceptés à la dernière minute.En 2000, le phènomène était définitivement lancé et faisait partie de la culture populaire : dans la série Sex and the city avec Carrie Bradshaw (Sarah Jessica Parker), le speed dating fait partie des habitudes glamour auxquelles se livrent les habitants de New York.Les défenseurs du speed dating font valoir le fait que participer à un speed dating permet de gagner du temps dans la mesure où les participants décident rapidement si un rapprochement romantique est envisageable. Les hommes et les femmes participent à des séries de rendez-vous de courte durée variant entre 3 à 10 minutes selon les organisateurs.A la fin de chaque rendez-vous, les organisateurs font sonner une cloche, résonner un verre ou sifflent dans un sifflet pour signaler aux participants que le rendez-vous actuel est terminé et qu'il faut aller vers la prochaine rencontre.A la fin de l'évènement, les participants soumettent à l'organisateur la liste des personnes auxquelles ils aimeraient fournir leur informations de contact (email et téléphone portable en général).